bachisblancs222.jpgje ne peux par parler de bons vins sans parler de bons plats et l’inverse n’est pas possible non plus… je vois dans la rubrique des statistiques de fréquentation du site que cette page vous intéresse, donc je complète…

sur ma table à Noël : poêllée de saint-jacques et flan au corail, séparer le corail de la saint – jacques, mixer le corail avec du vin blanc, sauce tomate, ail, filet huile olivie, épices, crème fraiche et lait, mélanger aux oeufs, remplir ramequins beurrés et passer au four pas trop chaud. Parallèlement paner les saint-jacques avec une chapelure noisette et pistacles écrasées, les poêller, bien chaud. Présenter dans l’assiette le flan, les saint jacques, des tomates cerises passées aufour et quelques feuilles de roquette. J’ai servi cette entrée avec un Meursault Louis Jadot blanc 2000, bon appétit !

ramequins de coeurs d’artichaut au bleu d’auverne : faire poêller les coeurs d’artichauts et quelques champignons variés dans un peu d’huile olive, ail et herbes diverses, passés au four en rajoutant deux dés de fromage bleu d’auvergne et deux eoufs battus avec du lait, servis avec un côtes d’auvergne blanc ou rouge 2009, cuvée de la Légendaire

lapin sauté cocotte : alors là c’est simple les gars, un grand classique, du râble de lapin, faire revenir dans la cocotte avec de l’ail et de l’oignon, de la moutarde, des champignons, des carottes coupées en batonnets, faire cuire à couvert une vingtaine de minutes et à découvert autant de temps, servir avec un gratin de pommes de terre ou des coquillettes, et un Châteauneuf du Pape, Domaine de la Solitude, rouge 2008

 gratin d’espadon au four : si simple et si bon, pourquoi s’en privé, couper la tranche d’espadon en dés, mélanger dans un plat en terre allant au four, quelques grains de raisins, deux tomates et un oignon coupés en dés, un petit pot de sauce tomates, rajoutez un bon filet d’huile d’olive, le jus d’un demi citron, des herbes, des épices, sel et poivre, passez au four 35′ thermostat n°6 et vous servez un Saint Véran, Bourgogne, blanc 2009, vous pouvez échanger l’espadon, contre du saumon ou du colin, les tomates contre les courgettes, vous avez plusieurs options

toujours satisfaite de régaler les miens, et surtout ma fille qui travaille dans le métier de bouche je lui ai préparée à son dernier passage une tarte aux pommes et au boudin : sur pâte feuilletée, compote de pommes, pommes tranchée en lamelles et j’intercale une rangée de rondelles de boudin gris après avoir oté la peau, je passe au four 40 minutes n°6 en châleur tournante, et je sers en cette période estivale lorsque nous déjeunons dans le jardin, un rosé Tavel Domaine de la Mordorée cuvée 2010

Tajine de boulettes de boeuf : courgettes et poivrons rouges coupés en dés et revenus à la poêlle avec ail et sauce tomate, tous les éléments sont ensuite disposés dans un plat en terre et relevés d’épices variés, safran et canelle, quel mariage heureux de saveurs ! j’ai servi  avec ce plat un Saint-Emilion grand cru classé, Château Larmande, rouge 2000.

fricassée estivale : faire revenir dans le wok, un oignon , un poivron rouge et une courgette, tous trois coupés en petits dés, herbes de provence, séparément faire cuire quelques nouilles chinoises, présenter dans les assiettes les légumes au dessus des nouilles, avec formage ou parmesan, recette  à manger dehors avec un verre de rosé 2008, Château-Puech-Haut, Coteaux du Languedoc, rien de plus simple ni cher mais qu’est ce que c’est bon !

Le cassolette du pêcheur : quelques filets de sardines ou d’anchois frais disposés dans un plat à gratin, sauce tomate, champignons frais émincés, oignons nouveaux coupés en lamelles, herbes de provence, une goûte de vin blanc, passage au four thermostat 6 pendant 30 minutes, voici une entrée du tonnerre servie avec un coteaux du languedoc, Château Devèze-Monnier, blanc 2009, vous pouvez épatez tous vos copains

le « vrai » gratin dauphinois de la mère Minie : et ce n’est pas parce que c’est ma belle soeur, il est sublime car elle aura choisi les meilleures pommes de terre (bintje ou similaire) eu la patience de les couper en fines tranches et de les disposer dans son plat à gratin, en plusieurs couches avec de la crême fraîche entière, du sel et du poivre et de l’ail à tous les étages, cuisson th5-6 pendant une heure, tranquille, surtout, ne pas se presser et elle préconise de boire un cru local du Clos des Capucins vendu à la cave de St Ismier, elle est pas belle la vie ?

gâteau de ratatouille : servi en entrée avec un carpaccio de truite, je préconise un verre de rosé de Bandol, Domaine du Cagueloup, le printemps arrive bientôt, on va manger dehors et cela sera parfait. Les ingrédients pour la gâteau d’aubergine : 1 boite de conserve de ratatouille toute prête, 4 oeufs, 220 gr de farine, 1 sachet de levure, hachez un peu d’ail, oignon, huile olive, un peu de lait, herbes de provence, vous mélangez le tout et passez au four dans des ramequins, 20 minutes thermostat 6/180°, trop facile et trop bon !

suprême de langoustine : il faut rajouter dans cette soupe, quelques ravioles aux cèpes, un dé de foie gras et un nuage de crème fraîche, servir bien chaud et vous n’oubliez pas le vin blanc, je vous recommande un Saint-Joseph, Domaine Chaze, cuvée Roré. Pour tout vous dire je ramène cette recette du restaurant l’Astrolabe, île de Saint-Martin, Antilles, c’était top.

velouté de cêpes et bolets : la brique de Liebig est excellente et toute prête,  ajouter une tranche de foie gras poilé, à servir avec un Hermitage de la Cave de Tain, Au Coeur des Siècles, blanc 2007, la magie opère je vous promets

aiguillettes de canard : juste poêlées pour qu’elles restent roses à l’intérieur, coupées en huit et ajoutées à un fricot de haricots rouges à la sauce tomate. Avec cela vous servez et pas que servir, vous buvez aussi un Cornas, Les Grandes Terrasses, M. Chapoutier, rouge. Je dis que la magie opère…

gratin de lasagnes : 1 litre de lait, 1 bocal de sauce tomate bolognaise, un pot de crême fraîche, sel, poivre, mélangez le tout et empilez les couches de sauce et de lasagnes avant de faire cuire au four 40 minutes. La base est fort simple, vous pouvez complétez et améliorer à souhait, en rajoutant des rondelles de courgettes, ou du fromage de chêvres, ou des filets de rougets (sauce tomates aux légumes/champignons) ou cèpes !! Audrey il faut que tu nous racontes cela svp merci. J’ai presque envie de vous dire que tous les vins rouges iront bien pour accompagner ce plat mais j’ai une pensée émue pour un Faugères, les Bastides d’Alquier, rouge 2006.

tournedos Rossini : seulement un morceau de filet de boeuf et rien d’autre, poêllé à souhait comme vous le préférez, une tranche de foie gras dessus + grand luxe une émincée de truffe (pour les grands jours) et accompagné du gratin dauphinois de Minie (interpellée ce jour même pour obtenir la marche à suivre). Je vous recommande un Hermitage, la Cave de Tain, Gambert Loche, rouge 2005.

les poires au vin : épluchez les petites poires en gardant la queue attachée et les faire cuire dans un bon vin rouge, ma préférence ira à un cépage syrah pour sa douceur et pourquoi pas un Crozes-Hermitage Les Jalets, de Paul Jaboulet Ainé en y ajoutant tout ce qu’il faut de sucre, canelle, gingembre et vanille, plus le jus d’une orange. Alain Ducasse excelle dans ce domaine, je vous promets, vous pouvez y arriver aussi.

Le gâteau d’Heleen : mélangez 250gr de sucre et 250gr de beurre, ajoutez un à un les 4 oeufs entiers, puis 250gr de farine de type Francine, et un peu de lait, versez le tout dans un moule genre kougloff, c’est joli les dessins sur le gâteau, et 50 minutes au four thermostat 5 (150 degrès), châleur tournante appréciée, ne pas ouvrir avant la fin de la cuisson. A ce plaisir là, ajoutez la dégustation d’un petit verre de vin doux naturel Rasteau, Signature, rouge 2008. Merci Heleen qui nous recommande de le manger avec bonheur ! C’est vrai je le trouve toujours sur sa table lors de nos retrouvailles lorsque les enfants rejoignent le foyer.

blog0001vitrine.jpg

je profite de mon cadeau de Noël le Larousse des cocktails, ed. Larousse pour vous rappeler qu’un bon Kir se prépare à partir de vin blanc de Bourgogne aligoté et d’une crème de cassis, une Sangria à partir de vin rouge espagnol (rioja) et par les temps qui courent un Vin Chaud vous réchauffera en mélageant vin rouge, zestes d’orange et citron, clous de girofle, cannelle, sucre de canne.

0 commentaire à “recettes”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire



resolutionbio |
diabetcook |
LA CUISINE DE JEANNE par LE... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cuisine d'içi et d'ailleurs
| lecoeurdesremparts
| Bien Manger, Manger Bio