Archives pour la catégorie - vigne et vinification

vigne et vinification

les cépages des vins rouges : cabernet sauvignon, cabernet  franc, merlot, pinot noir, syrah, mourvèdre, grenache, gamay

les cépages des vins blancs : chardonnay, riesling, gewurtztraminer, chenin blanc, sauvignon blanc, sémillon, muscat, pinot gris

la capsule : la plupart des bouteilles sont coiffées d’une capsule, une vignette fiscale, preuve que les droits de circulation pour toute boisson alcoolisée ont été acquittés. Elle détermine le statut du propriétaire et la région de production, elle est de couleur verte pour les AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) et bleue pour les vins de pays.

les vins de garage : cette expression désigne des vins de grande qualité produits en petite quantité sur des terroirs bien identifiés (région de Bordeaux)

le principe  Crushpad : « permettre aux viticulteurs en herbe sans avoir à acquérir de propriété, en mettant à leur disposition moyens, matériels et conseils d’experts. Des consultants aident les adhérents à définir le type de cru souhaité, à choisir les parcelles, le genre de fermentation, le mode de vieillissement, voire le style des bouteilles et le design des étiquettes. Aux Néovignerons, ensuite de choisir de suivre la fabrication de leur cru à distance ou de s’impliquer sur le terrain en participant aux vendanges, au tri, au pressurage, à l’assemblage et à la mise en bouteilles. Comptez sept mille euros environ pour une barrique de deux cent litres, soit trois cents bouteilles » Stéphanie Leclair de Marco, revue La Sncf, décembre 2009

le cycle des travaux de la vigne, véritable calendrier du vigneron : janvier, si la taille s’effectue de décembre à mars, c’est bien à la Saint-Vincent que l’hiver s’en va ou se reprend, février, le vin se contracte avec l’abaissement de la température, surveiller les tonneaux pour l’ouillage qui se fait périodiquement toute l’année, les fermentations malolactiques doivent être terminées, mars, on « débutte », on finit la taille, on met en bouteille les vins qui se boivent jeunes,  avril, on palisse sur  fil de fer, sauf à Hermitage, Côte-Rôtie et Condrieu,  mai, on surveille la vigne, on la protège contre les gelées de printemps, binage,  juin, on « accole » les vignes palissées et on commence à rogner les sarments, la « nouaison » (donner des baies) ou la « coulure » vont commander le volume de la récolte, juillet, les traitements contre les parasites continuent ainsi que la surveillance du vin sous les fortes variations de température, août, travailler le sol serait nuisible à la vigne mais il faut être vigilants devant les invasions de certains parasites, on prépare la cuverie dans les régions précoces, septembre, étude de la maturation par prélèvement régulier des raisins pour fixer la date des vendanges qui commencent en région méditerranéenne, octobre, les vendanges ont lieu dans la plupart des régions et la vinification commence, les vins de garde vont être mis en fût pour y être élevés,  novembre, les vins primeurs sont mis en bouteilles, on surveille l’évolution des vins nouveaux, la prétaille commence, décembre, la température des caves doit être maintenue pour assurer l’achèvement des fermentations alcooliques et malolactique.



resolutionbio |
diabetcook |
LA CUISINE DE JEANNE par LE... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cuisine d'içi et d'ailleurs
| lecoeurdesremparts
| Bien Manger, Manger Bio